Rejoignez nous sur les réseaux sociaux
Ici,
déposez votre demande
de crédit immobilier
Envoyer
LE PORTAIL D’INFORMATION gratuit DU LOGEMENT
Annonces immobilières

Rayon


Type de bien
MAISON
APPARTEMENT
TERRAIN
IMMEUBLE
IMMOBILIER PROFESSIONNEL
AUTRES

Nombre de pièces


Budget
Simulation Crédit
Durée du crédit
Montant du crédit
1050€ / mois
Interviews

Le Groupe Habiter au journal de 13h de TF1
offre d'emploi
Retour aux news
actualité (2016-09-12)
Crédit immobilier : si vous avez l’intention d’acheter, le taux ne fait pas tout !
 
 
  • Négocier les frais de dossiers: 

La banque est rémunérée par les frais de dossiers qui englobe l'étude et le montage du dossier de prêt immobilier. Ils équivalent en général à environ 1000 euros, et sont intégrés dans le TAEG, taux effectif global.  Passer par un courtier peut être un avantage car il possède une marge de manœuvre de négociation importante pour rendre ces frais de dossiers souvent nuls. 

 

 
  • Effacer les pénalités de remboursement anticipés 

Uniquement 10% à 20%  des emprunteurs gardent le mêmes crédit jusqu'au terme. Les autres souhaitent généralement vendre leur bien emprunté pour acheter autre chose, souvent pus grand pour tierce raison. Sauf, qu'en cas de remboursement anticipé de crédit, les établissements bancaires facture l'indemnité avec un montant encadré à un plafond maximum d'un semestre d'intérêt sur le montant total remboursé par anticipation, et sans excéder 3% du montant total dû. Estimez comme exemple environ 1000euros s'il reste encore 50 000 euros à rembourser sur un prêt à 4%. Il est donc conseiller d'anticiper et de négocier un rabais sur les pénalités dès la souscription du prêt pour ne pas être embêté plus tard. Certains profils, les meilleurs, peuvent même réussir à les annuler. Il est toutefois impossible de renégocier lorsqu'on souhaite racheter un crédit par un établissement concurrent: l'indemnité reste la même et due. Par ailleurs, en ce qui concerne les prêts souscrits depuis le 1 juillet 1999, dans le cas d'une revente de bien, suite à un changement de lieu, d'activité professionnelle, suite à un licenciement ou encore à un décès de conjoint, l'emprunteur aura la possibilité de rembourser par anticipation sans pénalité.  

 
 

  • Economiser sur le coût de l'assurance  

L'assurance "décès invalidité" peut valoir jusqu'à 15 à 20% du montant total d'un prêt. Avec la mise en place de la loi Hamon de juillet 2014, il est désormais possible de faire jouer la concurrence en ce qui concerne l'assurance. Vous pourrez baisser le coût de celle-ci en souscrivant un contrat d'assurance externe, c’est-à-dire dans une autre banque que celle choisie pour le prêt immobilier. La négociation avec l'établissement peut s'avérer utile après avoir regardé ailleurs dans le but d'aligner votre banque au montant voulu.